Paris
-
Saint Mandrier sur mer

Dossiers - Achat/Vente

comment poser un parquet

Pose de parquet – Matériaux, budget et technique

Le parquet est incontestablement l’un des sols les plus nobles qu’il soit. Apprécié pour ses qualités esthétiques qui rendent une pièce chaleureuse et accueillante le parquet offre aussi des qualités techniques, notamment en termes d’isolation. Si un parquet massif a une appellation contrôlée, répondant à des normes notamment vis-à-vis de sa composition en bois, il existe aujourd’hui des parquets dits « stratifiés » qui ne contiennent pas de bois mais qui par leurs similitudes au niveau de l’apparence et de la technique de pose sont entrés dans le langage courant avec la même appellation.

parquet carrelage comparaison
Comparatif entre carrelage et parquet. Le parquet rend la pièce plus chaude et accueillante

Les différents types de parquet

Il existe actuellement trois types de parquet. Le parquet massif qui est le plus noble et le plus onéreux, le parquet flottant ou contrecollé présentant plusieurs couches, et le parquet stratifié qui ne contient aucune essence de bois.

Le parquet massif

Le parquet massif est le parquet d’excellence, on le trouve souvent dans les maisons anciennes ou les appartements anciens. Fort d’une durée de vie pouvant aller jusqu’à plus de 100 ans, il est un réel investissement. Facile d’entretien le parquet massif peut retrouver une nouvelle jeunesse en étant poncé et vitrifiée. Il se compose d’un seul et même bois, généralement exotique et imputrescible, et ses lames ont une longueur qui varie entre 3 mètres et 6 mètres, une largeur de 50 millimètres à 70 millimètres ainsi qu’une épaisseur de 23 millimètres. Très élégant, le parquet massif est aussi le moins économique à l’achat et à la pose.

Le parquet flottant ou contrecollé

Plus attractif que le parquet massif en terme économique, le parquet flottant offre en plus d’un prix réduit une facilité de pose. A contrario du parquet massif qui se colle ou se clou, le parquet flottant se clipse et offre ainsi un gain de temps lors de sa mise en place. Facile d’entretien, le parquet flottant ne pourra néanmoins se poncer qu’une seule fois et offre ainsi une durée de vie moins important que le massif.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié n’est pas un parquet au sens propre du terme car il n’est pas composé de bois. Parquet d’imitation, il se compose principalement de résine, de panneaux HDF ou MDF, ainsi que d’une couche décorative. Par définition il ne peut ainsi pas être poncé et tout dégâts occasionnés serait ainsi irrémédiable. Cependant, du fait de sa composition variable, certains parquets stratifiés ont été élaboré afin de pouvoir résister à l’eau, et on en trouve ainsi de plus en plus dans des pièces humides. Son principal avantage reste le prix, inférieur au parquet massif et contrecollé ainsi que sa pose, similaire à la pose du contrecollé.

Prix du parquet massif, contrecollé, et stratifié

Exprimé en prix/m² le prix du parquet peut être très variable. Comme vous pourrez le voir dans le tableau ci-dessous, la différence entre un parquet massif premier prix et un parquet massif haut de gamme peut varier de plus de 100€/m². En effet, les parquets avec des motifs spécifiques, comme le point de Hongrie ou encore le parquet Versailles, sont plus onéreux qu’un parquet massif classique. De plus l’essence de bois choisi jouera aussi un grand rôle dans la détermination du prix. Pour le parquet flottant et stratifié ce seront aussi la qualité des bois et matériaux utilisés ainsi que leur spécificité qui créera des variations de prix.

parquet versailles hongrie
Coût du parquet
Parquet massif 35€/m² à 150€/m²
Parquet flottant 20€/m² à 120€/m²
Parquet stratifié 3€/m² à 50€/m²


Prix et technique de la pose d’un parquet massif, contrecollé et stratifié

Coût de la pose d’un parquet
Parquet massif Cloué : 35€/m² à 40€/m²
Collé : 25€/m² à 30€/m²
Parquet flottant 20€/m² à 25€/m²
Parquet stratifié 3€/m²

Technique : La pose du parquet cloué

La pose du parquet cloué est la plus technique est justifie ainsi son prix plus élevé que la pose collée. Pour clouer un parquet, il faudra par définition un support sur lequel le clouer. Pour cela il vous faudra installer des lambourdes. L’installation des lambourdes doit se faire sur un sol plat, il faudra ainsi vérifier en premier lieu la planéité du sol. Les lambourdes sont en général de 26mm ou 35mm d’épaisseur. L’écartement entre deux lambourdes diffère en général de 35 cm à 40 cm.

Pose du parquet cloué :

  • 1. Les lames doivent être posées perpendiculairement.
  • 2. Il faut prévoir un écart entre les murs et le parquet d’environ 10mm pour anticiper la dilatation du bois.
  • 3. Orienter le côté rainuré des lames vers le mur.
  • 4. Frapper les lames avec un maillet et une cale pour les emboîter sans risquer d’abîmer le parquet.
  • 5. Clouer les lames sur les lambourdes. Le plus efficace étant de clouer de biais sur la languette de la lame.
  • 6. Une fois la pièce recouverte de parquet il faudra cacher le joint de dilatation par une plinthe ou une contre plinthe.

Technique : La pose du parquet collé

  • 1. Contrôlez le support : Il doit être plat, sec, exempt de tous résidus.
  • 2. Acclimatez le parquet : Le parquet doit être stocké dans la pièce au moins 48 heures avant la pose afin qu’il s’acclimate à son taux d’humidité et sa température.
  • 3. Mettre la colle : La colle doit être uniformément étendue sur le support à l’aide d’une spatule adaptée
  • 4. Mise en place des lames : Les lames doivent être posées sur la colle encore humide. Il faudra exercer une pression uniforme sur les lames afin d’obtenir un encollage homogène.
  • 5. Pensez à éliminer immédiatement tout résidu ou trace de colle sur votre parquet avec un peu d’eau ou d’acétone. Le restant s’enlèvera au ponçage
  • 6. Une fois la pose effectuée, il faudra terminer par la pose de plinthe dans l’écart prévue à cet effet.
  • 7. Attendez 24 heures après la pause pour effectuer le ponçage et si nécessaire appliqué un cirage, un vernis, ou de l’huile, pour une finition parfaite.

Technique : La pose du parquet flottant

  • 1. Contrôlez le support : Il doit être plat et exempt de tous résidus
  • 2. Poser le polyane : Le film polyane va permettre d’isoler votre parquet contre les remontées d’humidité et permet ainsi d’éviter d’avoir un parquet qui gondole
  • 3. Poser la sous-couche : La sous couche se pose perpendiculairement aux lames du parquet et le jointement peut se faire avec un scotch d’étanchéité
  • 4. Déposez les premières lames de parquet en y reportant l’angle du mur en veillant à poser les cales de dilatation contre le mur
  • 5. Ajoutez les lames une à une en les clipsant. Pensez à vérifier qu’il n’y a pas de jour entre chaque lame
  • 6. Répétez la technique sur toute la surface en découpant les dernières lames de chaque rangée afin de pouvoir les insérer, tout en repartant avec la chute restant pour la rangée suivante
  • 7. Enlevez les cales de dilatations afin de découper le polyane et la sous couche qui dépasse
  • 8. Poser les plinthes ou baguette de finition

L’agence Rivoli Immobilier travaille régulièrement avec des entrepreneurs compétents que nous avons sélectionné après de nombreux chantiers et peut vous mettre en relation pour tout devis ou rénovation.